A Villelongue, ce moulin familial bâti sur un canal dérivé du torrent, l'Isaby, est dédié à la double production de farine de céréales et d'huile de noix. Ici, deux systèmes se côtoient. La meule horizontale du mécanisme traditionnel destiné à la fabrication de mouture des moulins à eau se retrouve près de la meule tournante placée verticalement pour écraser les cerneaux de noix sur le même principe que les moulins à huile d'olive.


Deux rouets sont nécessaires pour entraîner ces meules. Ils peuvent fonctionner ensemble, au printemps lorsque l'eau est abondante, ou séparément lorsque le courant est moins généreux.

Les cerneaux de noix sont écrasés par la meule verticale et réduits en une pâte grasse. Cette pâte est ensuite chauffée dans un chaudron dans la cheminée du moulin puis versée dans un sac que l'on placera ensuite dans le réceptacle du pressoir. A l'aide d'une vis la pâte est pressée afin d'extraire l'huile des noix. Une première pression est réservée à la consommation des aliments. Une seconde pression permettra d'extraire une huile moins fine destinée à l'éclairage.

Pour y aller : dans Villelongue, passer devant la mairie (à votre gauche). Aller vers l'église et prendre la première rue à gauche. 300 m plus loin à une fourche prenez à gauche. L'entrée du moulin est ensuite à droite dans un virage à gauche : portail en fer. Après quelques mètres dans une cour goudronnée vous l'apercevrez en contre bas au bout d'une courte piste.

Visite sur rendez-vous possible. Entrée gratuite.

Renseignements auprès de Eric Garcie - 65260 Villelongue

 

Publications