Un moulin communautaire...
 
XVIIème - XVIIIème siècles
1687 - Les carrières de Camous... 1692 - Le seigneur d'Estensan vend le moulin aux communautés de Sailhan et d'Estensan...
 

Le XVIIème siècle est riche en traces de moulins dans la Haute Vallée d'Aure. Ainsi on trouve en 1612 à Ancizan : un moulin drapier et un moulin à scie au parsan de Bernadens. En 1667 encore à Ancizan fonctionnent trois moulins à farine. Toujours en 1667 trois moulins sont en service à Bourisp : moulins à farine de La Case, de Carte et de Lepin, ainsi que deux moulins à Vignec et Vielle Aure.

Les meules actuelles du moulin de la Mousquère sont en silex et ne proviennent donc pas de la région. Elles sont là depuis plus d'un siècle et ont vraisemblablement été taillées à La Ferté-sous-Jouarre.

Ce ne fut toujours pas le cas. On peut avancer que les moulins de la vallée d'Aure ont utilisé pendant plusieurs siècles des meules en granite issues de carrières locales identiques à celles de Camous comme le laisse supposer le document datant de 1687 instituant des taxes sur les pierres faites par les étrangers au village.

Le 31 janvier 1692, le moulin de la Mousquère est vendu par son propriétaire, Pierre Antoine d'Arrous, seigneur d'Estensan, aux communautés de Sailhan et d'Estensan dans la proportion de deux tiers et un tiers. Jean Estremé syndic de Sailhan et Bertrand Anglade syndic d'Estensan signeront l'acte d'acquisition pour la somme de 350 livres.

En 1760 un moulin à scie est en activité à Aragnouet.

C’est peut être pendant la Révolution, en 1789, que le blason dont on voit encore la marque au centre du linteau de la porte du moulin de la Mousquère, a été martelé ? Le blason de la porte Sainte Quitterie à Sarrancolin a subi le même sort faisant disparaître les fleurs de lys qui y figuraient.

La suppression des droits féodaux dans la nuit du 4 août 1789 met fin aux privilèges, faisant disparaître par conséquence la banalité des moulins dont certains seront déclarés Biens Nationaux.

Le moulin de la Mousquère était alors propriété des communes de Sailhan et d'Estensan comme le montre le texte ci-après, extrait de l'acte de vente de 1813 en faveur de Bacqué Fourtine.

"...Par lesquelles parties à été dit que en exécution de loy du vingt mars mille huit cent treize le moulin à farine qui appartenait par indivis aux dittes communes de Sailhan & d'Estensan, situé au quartier de La Moules, sur le ruisseau appellé la Mousquère : le dit moulin à deux volam bâtie à chaux et sable & couvert en ardoisse, a été mis à la disposition de la caisse d'amortissement..."

La Révolution et l'abolition des privilèges n'auront par conséquent aucune incidence sur le fonctionnement et le statut du moulin de la Mousquère.
 

Haut de page