"En bordure de forêt, pas loin de la piste, dans les environs de Mitzic, se trouve un petit cimetière : le mémorial de Mimbeng, souvenir de la guerre 14-18. Les Français et les Allemands se battirent pour ce morceau de territoire : le Woleu Ntem qui faisait  partie du Cameroun, on l'appelait alors "le nouveau Cameroun". De l'autre côté de la route, en contrebas  dans la végétation, se trouvent des carcasses de chars et de voitures de l'époque rongées par la forêt. D'après les noms inscrits sur les plaques, la majorité des personnes enterrées là étaient des tirailleurs sénégalais".

Informations données par Anita Nanoushe - http://afrikimages.blogspot.fr/2008/02/la-bataille-de-mimbeng-vestiges-en.html

Le site de Mimbeng a été classé monument historique à la fin de la deuxième guerre mondiale. Le Gabon et la France ont érigé un mémorial sur le lieu de la bataille, en septembre 2007.

"Les soldats gabonais de la 2ème région militaire du Woleu-Ntem, dans la province nord du Gabon, ont rendu hommage, mardi, à leurs frères d’armes, tombés pendant la première guerre mondiale à Mimbeng, un village situé à 45km d’Oyem, le chef-lieu de la province, sur la route menant à Libreville.

Après avoir nettoyé les cimetières où reposent les disparus, les soldats se sont recueillis sur le site, conformément à une tradition militaire, afin de rendre hommage aux combattants ayant donné leurs vies pour la patrie.

Une messe de requiem a été ensuite co-célébrée par l’aumônier diocésain des militaires dans la province du Woleu-Ntem, l’abbé Nestor Ayo, et l’aumônier épiscopal, Mgr Thélesphore Mve Edzang, en la chapelle des trois frères, Basile, Thomas et Antoine, l’église du village". - Oyem - Agence Gabonaise de Presse - Extrait- 13 avril 2011 -

Clichés René Faure
 

Retour à la galerie de photos