Comment parler de Mitzic sans évoquer Raymond Cuynat...

Raymond Cuynat est né le 5 août 1921 à Livet dans l'Oisans. Treizième enfant d'une famille d'agriculteurs, il aimait raconter que sa naissance avait été inscrite sur la couverture du livret de famille. Il a commencé à travailler à 13 ans pour la commune, puis comme machiniste à la centrale électrique de Livet. Quelques années plus tard, il intégra les chantiers de jeunesse et prit le maquis pour échapper au STO.

En 1949, ce fut le début de l'aventure gabonaise. La vente de son cheval et des accessoires d'attelage lui permit d'embarquer sur le Banfora, à destination de Libreville au Gabon où, sans un sou en poche, il passa ses premières nuits sur la plage. Après avoir été prospecteur forestier, puis chasseur d'éléphant, il s'installa dans le nord du Gabon où il créa avec un associé une entreprise de commerce et de transport la SOGATC (Société Gabonaise de Transport et de Commerce).


Passage du bac d'Ébel en 1965

Raymond, Louis, Jackie et Régis
devant la boutique en 1957

La boutique de Cuynat en 1964

Fête de l'Indépendance,
les employés de la SOGATC
se mobilisent autour de Paulette.

En 1956, lors de son premier retour en France, il rencontra Paulette, veuve avec trois enfants : Michèle, Jackie et Louis. Ils se marièrent et s'installèrent à Mitzic. De leur union naîtront Régis et Sylvie. Ses cinq enfants, il les considérait tous siens, lui donneront huit petits-enfants et quatre arrière petits-enfants.

Le Gabon était devenu son pays d'adoption. Raymond a été commerçant, transporteur, négociant de café et de cacao, forestier, scieur. Travailleur infatigable, il relevait des challenges que tous croyaient impossibles...

Jusqu'en 1985, Raymond et Paulette ont beaucoup travaillé, ensemble à Mitzic. L'esprit d'entreprise et la ténacité au travail de Raymond, associé au sens de la gestion et de l'économie de Paulette, leur ont permis de créer et de développer ces nombreuses activités.

Raymond Cuynat était un homme généreux et serviable qui vouait une grande reconnaissance aux personnes qui l'avaient aidé dans les moments difficiles. Parfois pour ne pas réclamer une dette, et pour cacher sa générosité, il disait simplement que l'on ne pouvait pas réussir que de bonnes affaires.

À Mitzic, Raymond et Paulette tenaient "table et cæur ouverts à tous", sans distinction de couleur ou de religion. On ne peut imaginer le nombre de personnes qu'ils ont pu recevoir, héberger, dépanner et assister.

Raymond était croyant et participait généreusement lorsqu'il fallait construire une église, un temple ou une mosquée.

Le Gabon a reconnu Raymond Cuynat comme un de ses bâtisseurs en le nommant chevalier puis officier de l'Étoile Équatoriale.

Paulette et soeur Thérésa,
de la mission catholique de Mitzic,
posent devant la boutique de la SOGATC.

En 1985, Raymond et Paulette sont revenus dans leur pays de naissance, l'Oisans et se sont installés à La Paute.

Ils y ont vécu quelques années de sérénité entre évocation des souvenirs du Gabon et parties de belote coinchée.

Raymond s'est éteint le jeudi 3 février 2011.

 

Le texte et les photos ont été proposés par les enfants
de Raymond et Paulette Cuynat.

 

Retour à la galerie de photos