Les meules Le tournant Piquage des meules La Ferté-sous-Jouarre Société Générale Meulière

 

Moulin d'Arcizans-Dessus : meules monolithes imbriquées en granit

 

Dans le val d'Azun, cas unique dans la région et même rare pour des moulins à eau, les deux meules sont imbriquées l'une dans l'autre, la meule dormante recevant encastrée la meule tournante.

Ce dispositif ne nécessitait pas de coffre des meules. Un cadre de bois soutenant l'ensemble des deux meules était suffisant.

 

Par contre la trémie et l'auget devaient être suspendus à une poutre ou une traverse fixée dans la charpente.

Comme il n'y avait pas de frayon le mouvement de va et vient de l'auget était donné par une pièce de bois qui frottait contre la meule supérieure.

Les aspérités de cette dernière déclenchant pendant la rotation de la meule supérieure les vibrations nécessaires à la chute des céréales dans l'oeillard.

La mouture s'échappe ensuite par une échancrure pratiquée sur la meule inférieure et tombe directement dans la huche farinière.
 
 

Haut de page