Le marbre de Sarrancolin

Le marbre fut une des richesses de Sarrancolin. Déjà exploité au temps de l'Empire romain, le point fort se situe sous le règne de Louis XIV. Connu sous le nom de marbre d'Antin, servant au décor et à l'ornement des principaux édifices de France, on le plaça dans bien des bâtiments royaux : le Petit Trianon, le palais de Versailles, les châteaux de la Loire...

L'opéra Garnier à Paris, des hôtels particuliers, des casinos, brillent de l'éclat de ce magnifique marbre rouge veiné de jaune, de vert et de blanc. Les trois carrières de Beyrède, Ilhet et Sarrancolin sont à nouveau exploitées depuis 1990.

 

Route des Traditions et de la Nature